Chronique – Automne 2012 à Paris

Les jours raccourcissent, le temps change. Bien sûr, l’automne parisien ressemble à celui du Canada. Les feuilles jaunissent, le temps est plutôt gris, mais Paris se transforme joliment. Depuis 9 mois, je vis à Paris. J’y travaille depuis janvier 2012 dans une organisation internationale (intergouvernementale) où près de 50 ethnies se côtoient quotidiennement. Une diversité culturelle qui fait la force de la Maison de la Francophonie.

J’utilise ce blogue vraiment pour un journal de bord personnel. Peu le consulte, puisqu’il n’offre pas de substance pédagogique ni TICE. Donc un espace personnel qui me permet de mettre des mots sur mes réflexions personnelles.  Un jour, je pourrai y revenir avec plus de recul sur le moment présent. Là, je me laisse aller dans l’ordre ou dans le désordre; quatre paragraphes de mots.

Depuis plusieurs mois, j’ai ralenti mon écriture. Pourtant, j’aime bien écrire même si je ne suis pas très bon. Et ce n’est ni le manque de temps qui m’a éloigné du clavier. Mais c’est peut-être le doute!  Ce matin, c’est cet article « Malades de l’orthographe » du Figaro qui m’entraine dans ce texte. J’ai pourtant été très actif et même « prêché » sur l’importance du blogue pour l’affirmation de l’identité francophone en milieu minoritaire. D’ailleurs, la mise en place des blogues scolaires de l’ancien du District scolaire no 11 a été un projet dont j’ai retenu beaucoup de satisfaction.  Je ne suis pas le premier à le dire, mais la francophonie doit prendre sa place sur le Web autant dans la production de contenu que dans la création de communautés d’apprentissage et d’entraide. Alors, je continuerai à écrire à mon rythme ici.

À l’aube d’une nouvelle carrière (oui j’aime mieux m’exprimer ainsi) il est opportun pour moi de faire un retour sur les derniers 9 mois. J’ai vécu toutes les émotions et me sent privilégié d’avoir vécu cette expérience qui me transformera à jamais autant sur le plan personnel que professionnel.  Il est vrai de dire qu’on ne cesse d’apprendre.  Puisque je suis lié au domaine des TICE depuis le tout début lorsqu’elles sont apparues dans les écoles du Nouveau-Brunswick vers 1985, je compte bien demeurer dans le même domaine encore pour quelques années.  Je ne possède aucun diplôme qui m’autorise d’être un expert en TICE, mais l’expérience doit certainement compter pour quelque chose. Bientôt, j’aurais à prendre une décision pour la poursuite d’une carrière ailleurs. L’ailleurs qui ne m’éloignera jamais très loin de l’éducation puisque c’est mon cœur de métier.

Malgré tout le plaisir de vivre en sol européen, le retour vers mon Acadie se fera comme prévu à la fin du mois de décembre. Il me reste 3 mois à m’enrichir de cette culture qui m’aura transformé. C’est certainement lorsque je retournerai dans mon milieu « naturel » que je constaterai tous les apprentissages acquis ici. J’ai hâte de revoir ma famille et mes amis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :