Chronique de Paris-Juillet 2012

Un billet d’été avec un petit air de vacances. À Paris, depuis le mois d’avril, le temps est gris, pluvieux et assez frais. On ne voit pas de 30 °C comme l’on voit en Acadie du N.-B., mais ceci n’empêche pas les touristes de s’emparer des terrasses des quartiers populaires. Dans le 7e, à quelques pas de chez moi, c’est la rue Cler que j’affectionne particulièrement. Ce que j’aime aussi durant cette période plus chaude, c’est de pouvoir en moins de 5 minutes, faire mon « footing » le long de la Seine sans avoir à briser le rythme de ma course par des arrêts aux intersections. Du Pont Alexandre III jusqu’au Pont des Arts en passant par le Jardin des Tuileries, je m’offre un parcours sans interruption avec la beauté du paysage urbain de Paris. Bon, ce n’est pas le calme du sentier en forêt, mais ça permet quand même de garder la forme.

Si l’été tarde à montrer ses vraies couleurs à Paris, ça n’a pas été le cas lors d’un petit séjour récent en Espagne. Le soleil, un ciel sans nuage et des températures atteignant les 44 °C ont été bien appréciés durant ma semaine de vacances dans la merveilleuse région de l’Andalousie. Une région à découvrir où les tapas et la sangria se prennent très bien en à l’heure de l’apéro ou au diner vers 22 h.  Je m’en promets d’autres du genre. Au mois d’août, ça sera une semaine dans les iles grecques🙂.

Évidemment, je ne suis pas toujours en mode touriste. D’ailleurs, je passe des moments de vie professionnelle très stimulants et inespérés à cette étape-ci de ma carrière (ben oui, en juin j’atteignais  32 ans de service). Au début, il fallait bien saisir les « codes » et mieux connaître les règles du jeu pour jouer les bonnes cartes. Après six mois, je crois mieux comprendre les enjeux et les défis des initiatives liés aux TICE dans la francophonie des pays en développement (PED). Donc, l’été au bureau, c’est surtout le temps de planifier et de conceptualiser les projets afin de pouvoir les présenter pour la prochaine programmation. Plusieurs sont en vacances, mais le travail se poursuit.

Par ailleurs, en juin dernier, j’ai eu la chance de participer au Congrès mondial sur les ressources éducatives libres (REL) de l’UNESCO. De ce congrès, la déclaration de Paris  sur les REL 2012 a été adoptée (en traduction toujours informelle). Mais force est d’admettre que la francophonie peine à prendre sa place dans ce domaine si important pour le libre accès aux savoirs. Depuis ce rassemblement international, je m’attarde plus spécifiquement à l’élaboration d’un projet sur les REL qui, je le souhaite, verra le jour avant la fin de l’année 2012. D’autres initiatives prendront forme cet automne et pourraient faire progresser la place de la langue française sur le Web. Comme souligné et identifié au 1er Forum Mondial de la langue française, l’espace francophone doit aussi se diffuser par le numérique. Si on se réfère aux trois points qui ressort des 15 priorités, on devra « bosser » encore pour quelque temps pour stimuler « l’AFFIRMATION FRANCOPHONE PAR LE NUMÉRIQUE » dans ces 3 axes ;

  • L’accès universel aux technologies et l’alphabétisation numérique : Afin de réduire la fracture numérique, il faut garantir aux populations francophones l’accès au matériel, aux logiciels libres et à Internet. Afin d’encourager l’essor d’une culture et d’un savoir-faire dans le domaine des TIC, les pays de la Francophonie doivent former leurs populations à l’usage et aux enjeux du numérique.
  • La production et la numérisation des contenus francophones : Il est crucial d’envahir la Toile de contenus francophones. Il faut numériser les oeuvres et le patrimoine documentaire francophone, ainsi que ceux des langues partenaires des pays francophones.
  • La Francophonie en réseau : Les populations de l’espace francophone doivent tirer profit des possibilités offertes par le numérique pour créer des communautés d’apprentissage et d’entraide, et multiplier les réseaux et les échanges sectoriels : dans le monde du travail, des affaires, de l’éducation, de la culture et de la science.

Voilà donc une autre chronique de Paris. Bon été !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :